La spirale énigmatique autour des matières premières

You are currently viewing La spirale énigmatique autour des matières premières

Qu’il s’agisse du Pétrole, de l’Or ou de l’Argent, voilà bien les matières premières qui secouent les réseaux commerciaux du monde entier. Elles ne sont plus à présenter et nous le savons bien, elles définissent à elles seules les principaux sujets qui se soulèvent aux rencontres des plus grandes puissances économiques. Qui profite de la chaîne marchande ? Comment se fixe leur prix ?

L’or au cœur des achats 

Si l’envie de parcourir la côte est française vous tente, n’oubliez pas de passer par la ville de Nancy. Le lieu où se réunissent toutes les formes d’art. Entre théâtres, musées et architectures surprenantes, la ville met en symbiose le classique et le contemporain. Faites également le choix d’apprécier subtilement le marché du métal jaune. Un réseau très florissant pour les amateurs de luxe et de beauté étincelante. En savoir plus sur l’achat d’or n’est pas un parcours difficile. Les meilleures opportunités sont accessibles dans la ville.

Le marché de l’or reste le plus florissant même en période de crise. Son prix évolue selon des variables jaugées par les paramètres du marché. L’once, qui est l’unité de l’or correspond à 31.1 grammes. Il a atteint un pic historique en pleine période de crise sanitaire en 2020 avec un cours à plus de 2 700 dollars. Il stagne autour de 2 000 dollars aujourd’hui soit 1 900 euros. 

Quand le prix du baril devient capital

Les questions autour du pétrole évoquent un sujet d’inquiétude aujourd’hui. Cette matière première a longtemps été un élément phare qui conditionnerait le bon fonctionnement économique de tous les pays du monde. La demande massive présente sur le marché mondial explique toute son importance. Avec la guerre qui perpétue entre la Russie et l’Ukraine, le cours du baril constitue une grande interrogation. Et ce n’est pas l’embargo à l’encontre de l’or noir russe qui va estomper les faits. 

Il faut savoir que le prix du pétrole est fixé selon un seuil de rencontre entre l’offre et la demande du marché international. Son cours est cependant fixé par des acteurs spécifiés dans le domaine. À savoir l’OPEP, quelques banques spécialisées et des groupes très caractéristiques. Les variations du prix ont tendance à épouser les conjonctures qui animent la géopolitique mondiale, les crises conflictuelles, le cours du dollar américain et les cataclysmes naturels. 

En 1973, année du choc pétrolier, le baril était affiché à 11.65 dollars pour passer à 147.50 dollars en 2008. Un chiffre qui a signé son record dans l’histoire. Depuis le début de cette année, le baril passe de 86.5 dollars à 117.2 dollars en trois mois. 

L’Argent : le métal précieux le moins rare

L’argent est de loin une matière première qui se raréfie. Au contraire, les sources d’argent sont plus nombreuses que celles de l’or. C’est un élément qui est utilisé dans la joaillerie, la photographie, la mécanique, l’électronique et le plus évident de tous, les pièces de monnaie. Parfaitement recyclable sans perdre de sa valeur, il contourne les risques du métier. 

Son prix est moins élevé que celui de l’or. Il avoisine les 21 dollars aujourd’hui. Une évolution non négligeable puisqu’il était de 13 dollars en 2019. L’once d’argent est relativement stable, mais sa valeur est délicatement dépendante de la production industrielle qui sollicite énormément la matière première. Toutefois, les réflexions sur l’épuisement des mines actuelles sont relevées suite à une demande très importante. Il faut 10 ans pour exploiter une nouvelle cavité minière et cela risque de se répercuter sur l’once d’argent sur le réseau mondial.

Laisser un commentaire